Vannina Marchi van Cauwelaert

Vannina Marchi van Cauwelaert est maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Corse depuis 2010. Après sa thèse de doctorat (2007) sur la construction étatique génoise en Corse à la fin du Moyen Âge (La Corse génoise. Saint-Georges, vainqueur des « tyrans » (milieu XVe-déb. XVIe s.), Paris, Classiques Garnier, Bibliothèque d’histoire médiévale 4, 2011), elle a poursuivi ses recherches sur les relations entre l’île et la Ligurie, en explorant le fonds du Banco di San Giorgio de l’Archivio di Stato di Genova, dans le cadre d’articles et de chapitres d’ouvrages (« La politique territoriale de San Giorgio en Corse. Un reflet des représentations génoises de l’île », Mélanges de l’École française de Rome, 121/2, 2009, pp. 437-452 ; « Instructions, lettres, documents comptables : les instruments administratifs du gouvernement génois en Corse (fin XVe-déb. XVIe s.), in A. Fossier, Y Petitjean, Cl. Revest, Écritures grises. Les instruments de travail des administrations (XIIe-XVIIe s.), Paris-Rome, École nationale des chartes – École française de Rome, 2019, pp. 439-456).
Elle a coordonné, avec Jean-André Cancellieri, deux ouvrages collectifs sur les littoraux et les îles de Méditerranée au Moyen Âge (Villes portuaires de Méditerranée occidentale au Moyen Âge. Îles et continents, Quaderni di Mediterranea. Ricerche storiche, 26, Palerme, 2016 ; Les îles méditerranéennes au Moyen Âge. Enjeux stratégiques et ressources économiques, Quaderni di Mediterranea. Ricerche storiche, Palerme, à paraître). Depuis 2017, elle dirige, au sein de l’UMR 6240 LISA, le programme de recherche Les Espaces de la Corse médiévale, cofinancé par la Collectivité de Corse et le Fonds européen de développement régional (2017-2022), qui réunit une équipe pluridisciplinaire d’historiens, d’archéologues, de philologues et d’informaticiens autour de l’édition numérique et scientifique de la chronique médiévale corse de Giovanni della Grossa (1388-1464) (http://corsemedievale.huma-num.fr). Elle s’intéresse actuellement aux relations politiques, économiques et culturelles entre la Corse, la Sardaigne, Gênes et la Couronne d’Aragon au bas Moyen Âge (Un « royaume dans la mer ». L’archipel corso-sarde aux XIIIe-XVe s, mémoire inédit d’habilitation).
Sitographie : https://univ-corse.academia.edu/VanninaMarchivanCauwelaert

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search